20 décembre 2012

l'histoire de la France n'est pas l'histoire socialiste

PATTY69's insight: La France n’a pas colonisé l'Algérie, c'est du grand n'importe quoi, mais par conte elle l’a crée. l'histoire de la France n'est pas l'histoire socialiste La région nord a été colonisée au cours des siècles successivement par les Phéniciens, les Berbères, les Romains, les Vandales, les Byzantins, les Arabes, les Turcs, et c’est les Turcs que les français délogent en 1830 lorsqu’ils débarquent à Alger, à l’époque où la régence d’Alger est une province du Califat Ottoman (l’Algérie en tant que nation, n’existait évidemment pas) pour mettre fin au trafic de marchands d’esclaves, libérant des milliers d’esclaves européens et mettant fin au piratage qui menaçaient les navires marchands près des côtes méditerranéennes depuis des siècles. Après avoir expulsé les turcs, à partir de 1830, les français défrichent, drainent, assèchent et fertilisent un sol à l’abandon depuis des siècles. Ils construisent des villes modernes là où il n’y avait rien, et créent une agriculture prospère et exportatrice, alors qu’aujourd’hui l’Algérie doit importer des produits de la terre. la place des cailloux, les français créent une industrie métallurgique, construisent 12 grands barrages, implantent un immense réseau de postes et de télécommunication, développent l’hôtellerie et le tourisme, créent une industrie chimique, développent l’exploitation du gaz et de l’électricité. Les français installent un réseau ferroviaire considérable et 54000 kilomètres de routes (non compris les pistes), ils construisent 23 ports, 34 phares, 23 aéroports. Ils livrent des gisements de gaz et de pétrole, exploitation comprises, à un pays qui ne s’était jusque là jamais intéressé au Sahara. Les français ont apporté la médecine, et ont éradiqué la peste, le choléra, la variole, le typhus, en installant de nombreux dispensaires et hôpitaux permettant à 2 millions d’autochtones qu’ils étaient en 1872 d’avoir 9 millions de descendants en 1962, date de l’indépendance. Et maintenant c'est dans quelle état tout cela ... Hein !!! Si les Algériens avaient créés quelque chose cela se saurait ... !!! A part multiplier les mômes, c'est bien tout ce qu'ils ont réussis a faire ??? Ils sont juste bon a la reproduction et encore, ils engendrent des dégénérés, drogués, alcooliques, voleurs, violents et barbares. En France qu'est ce qu'ils ont créés ... rien !!! A part faire construire leur mosquées de merde, faire la prière dans les rues, profiter des aides sociales et emmerder le monde ... c'est tout ce qu'ils savent faire. Quand on leur a donner l'indépendance, un an après seul 63% de l'agriculture et des industries fonctionnaient encore et moins de la moitié des terres cultivées était encore entretenus. Sa y est, les pendules sont a l'heure là ... Non mais alors, y en a marre des conneries qui sont dites et qu'ils veulent nous faire dire, y a pas d'excuse et encore moins de repentance a faire, nos politiques sont des pleutres qui méritent 12 balles dans la peau, l'histoire c'est l'histoire et personne ne peu la changer et surtout pas les Algériens. Relevez la tête bordel de merde, on ne va quand même pas se laisser emmerder par une bande de culs en l'air et des politicards véreux ... !!! Virons tout sa non de dieu ..... Grrrrrr Par FRANCE REVOLUTION

9 décembre 2012

Facebook

 je viens de me faire couper  ma connection par Facebook pour 10 jours.... GRRRrrrrr
 la liberté d'expression socialo/facebook  c'est bon pour les arabes ,surtout pas pour les Français de souche

29 novembre 2012

Lettre ouverte a un sénateur coco

le 21 novembre 2012

LETTRE OUVERTE
A ceux qui
FERAIENT MIEUX DE LA FERMER

et en particulier à Monsieur Fischer,
Sénateur communiste des Bouches du Rhône

Nous venons enfin de donner une sépulture décente au général Bigeard, l’un des plus grands soldats que l’Armée française s’honore d’avoir eu dans ses rangs.

J’ai servi en Algérie comme lieutenant sous les ordres de ce grand chef que nous sommes des millions de frères d’armes à admirer.

Je viens d’apprendre que vous vous étiez répandu en propos injurieux à l’encontre de ce chef prestigieux.

Qui êtes-vous donc pour vous permettre de telles vilenies sur une personne que vous m’avez probablement jamais rencontrée … ?

Vous êtes sénateur ? et alors ? Communiste qui plus est !

On croit rêver. Malheureusement, il s'agit d'un mauvais cauchemar de vous voir ainsi paraître en moraliste innocent, vous qui avez soutenu et continuez de soutenir une idéologie qui, depuis 1917 et jusqu'à aujourd'hui, porte la responsabilité de cent millions de morts.

X

Au moment où éclate en 1957 ce qu'on appelle la "bataille d'Alger" vos séides se sont déjà tristement distingués. En avril 1956, l'aspirant Maillot, membre du parti communiste algérien détourne un camion militaire et livre au F.L.N. 263 armes en tous genres et leurs munitions.

En août de la même année, Yveton, employé communiste de l'E.D.F.-G.D.F. locale, pose une bombe à l'usine à gaz d'Alger. Il est fort justement guillotiné au mois de février suivant.

Et pendant ce temps-là en Europe les chars soviétiques dévastent Budapest et écrasent dans le sang l'appel à la liberté des Hongrois.

Vous souvenez-vous de l'été 1954 où l'Indochine nous rend des fantômes hagards, exsangues, décharnés qui, pour nous rejoindre, doivent enjamber les milliers de tombes des leurs assassinés dans les camps de "ré-éducation" par les commissaires politiques vietminh et français de vos amis… au motif de ce que vous appelez alors une guerre injuste.

Et les grèves de Berlin-Est et de Postdam qui laissent sur le pavé trois cents ouvriers hachés à la mitrailleuse des chars T 34 pour avoir osé demander une augmentation de salaire ?

Oseriez-vous évoquer la mascarade des procès staliniens d'Europe Centrale (Lazlo Rajk en Hongrie, Mazaryck et Benes à Prague), alors qu'au même moment plus de trois mille soldats de l'O.N.U., essentiellement américains, prisonniers des Nord-Coréens, disparaissent dans les camps sans avoir jamais laissé de traces ? Et les goulags en Sibérie devenus l'interminable cimetière de millions de prévenus politiques ? Et les purges de Staline où, les maires étaient tenus de fournir un pourcentage de leurs concitoyens à fusiller ; comme nous, vous avez lu ces pauvres listes de victimes expiatoires offertes à un holocauste idéologique. Ne nous dîtes pas que vous ne le saviez pas !

Vous nous trouvez ringard de remonter ainsi dans le temps. Alors revenons à l'Algérie et dîtes-nous ce que sont devenus nos harkis, ces braves volontaires qui avaient cru en la France et qui furent ébouillantés, empalés, déchiquetés.

Dîtes-nous ce que sont devenus les 2993 (chiffre officiel) Européens disparus sur leur terre algérienne entre 1954 et 1963 et dont les familles resteront à jamais sans nouvelle.

Et 1968 ? Vous souvenez de cette année où vous jouez facilement aux "héros" dans les rues de Paris pendant qu'en Tchécoslovaquie les chars russes écrasent le printemps de Prague et qu'en Chine la révolution culturelle élimine par centaine de milliers les "affreux bourgeois".

Faut-il évoquer ce 30 avril 1975 qui voit le départ du Vietnam du dernier Américain, ce qui fait titrer à l'un de vos journaux préférés "Saïgon libéré". Quelle libération, dîtes-nous ! En avez-vous parlé aux boat people ? Vous auriez eu du mal, la plupart d'entre eux ayant disparu en mer de Chine dans leur fuite éperdue vers la liberté pour échapper au communisme.

La même année, vous avez indécemment applaudi à l'entrée des Khmers rouges dans Phnom Penh. Quatre ans plus tard, on ne vous a pas tellement entendus, lorsque le voile s'est levé sur une des pires abominations de l'humanité : un habitant sur six massacré parce qu'il savait lire, écrire et compter un peu plus que les autres.

X

Il est facile dans l'absolu de condamner la torture, cette "souffrance physique que l'on fait subir à quelqu'un" (Larousse). Qui ne le ferait pas ? Seulement il se trouve que la guerre ne se fait jamais en théorie et dans l'absolu ; elle est contingente, par essence ; les décisions et les actions qu'elle génère ont toujours des circonstances particulières, sans cesse renouvelées.

J'étais lieutenant au 3° R.P.C. du colonel Bigeard. Ce n'est pas de gaieté de cœur que nous quittions le djebel pour venir à Alger suppléer une police défaillante.

Qui nous lançait dans cette galère ?

Le général Massu dîtes-vous ? Que je sache, il ne s'est pas approprié les pleins pouvoirs de police. Un ministre les lui a donnés, le même, sans doute, qui avait suggéré l'engagement des forces armées dans les opérations de maintien de l'ordre, avant le rappel de nos réservistes en mai 1956 et le maintien pendant trente mois sous les drapeaux de ce brave contingent de la classe 54/2/b.

Cet été 1957, l'ambiance à Alger est éprouvante. Deux bombes viennent d'exploser, l'une en centre ville au bar-restaurant le Coq Hardi et l'autre sur la corniche, au Casino, déchiquetant des dizaines de jeunes pieds-noirs. Une psychose de terreur frappe les Algérois. Où et quand explosera la prochaine bombe ? Angoisse collective.

Par chance, une compagnie voisine met la main sur un suspect qui avoue appartenir au réseau des poseurs de bombes et révèle que le stock en réserve comprend 52 engins dont quatre viennent d'être posés quelque part dans la ville et activés. Puis-je en vouloir à mes camarades d'avoir bousculé cet assassin afin d'en obtenir des aveux précis ? Trois bombes ont pu être désamorcées, la quatrième explose au moment de l'arrivée des parachutistes tuant un caporal. Les 48 autres engins de mort peuvent être récupérés, ce qui donne l'occasion au ministre de féliciter notre chef de corps, le colonel Bigeard.

Comme dit le père Cordier " il est des cas où le mal est nécessaire dès lors qu'il évite le pire". Combien d'innocents les 51 bombes restantes auraient-elles tués ?

Personne n'a le droit de demander à ces soldats de se repentir pour avoir accompli une action salutaire, même si dans l'absolu elle était condamnable.

Personne, en tout cas pas vous, les communistes. Vous êtes disqualifiés depuis 1917, date de création de la Tcheka, la sinistre police politique de Lénine qui, de façon industrielle, torturait des gens, non pas parce qu'ils posaient des bombes, mais parce qu'ils ne pensaient pas comme eux.

L'un de vos inspirateurs, Jacques Duclos, pas très grand par la taille ni par l'esprit mais immense par la haine, a dit en 1947 : "Notre devoir est de combattre l'Armée française partout où elle se bat". Il a tenu parole.

Et vous, aujourd'hui, vous déterrez la hache de guerre !

Nous en prenons acte !

J’ai pris, pour vous écrire, l’attache de président des Anciens du 8ième R.P.I.Ma dont 395 des leurs ne sont pas revenus des geôles communistes du Tonkin où vos « coreligionnaires » les avaient laissés mourir de faim et de manque de soins. La plupart de ces jeunes Français n’avaient pas vingt ans.

Veuillez agréer, Monsieur le Sénateur, l’assurance des sentiments qui vous sont dus …. ceux du mépris

à : Monsieur Fischer
Sénateur des Bouches du Rhône

Pour information :
Monsieur Pastor
Sénateur du Tarn

25 novembre 2012

POURLES ANES QUI NE CONNAISSENT PAS LEURS HISTOIRE



POURLES ANES QUI NE CONNAISSENT PAS LEURS HISTOIRE

Va falloir arrêter d’extrapoler la vérité

Messieurs,
Vous avez presque tous la double nationalité. En grande majorité néanmoins, vous êtes nés en France … Vous avez acquis des métiers prestigieux, en France, et pour certains d’entre vous, vous avez fait fortune … en France.
Alors, une question lancinante m’obsède jour et nuit : Vous êtes bien ici de votre plein gré ? Personne ne vous a obligé à venir chez nous ? et personne ne vous empêche de repartir ? Si vos parents ont cru bon de quitter leur pays d’origine pour s’installer sur le territoire français, c’est bien parce qu’ils savaient que leur vie, dès lors, et celle de leurs enfants, seraient meilleures ici qu’outre Méditerranée ?
Alors, dans vos films, pourquoi cette hargne, cette volonté constante de vouloir “touiller” le pus des plaies de notre Histoire, en faisant toujours porter le principal des fautes par la France ?
Dans le film « Indigènes », tout n’était pas mauvais, mais l’esprit était faux. Vous avanciez comme argument “massue” le fait que la retraite de ces soldats était ridicule. C’est vrai : Mais elle l’est pour tous les soldats, car il y a la retraite du combattant… et la retraite pour 15 ans de service minimum. Elles n’ont rien à voir l’une avec l’autre. A titre d’exemple : Moi, j’ai été résistant, j’ai fait 3 séjours de guerre en Indochine, plus l’Algérie. Je suis médaillé militaire, j’ai plusieurs citations ; j’ai été 2 fois blessé au combat, et je touche 212,19 € de pension tous les 6 mois, soit environ 35 € par mois, et je n’ai même pas la Légion d’Honneur !
Les troupes Nord africaines n’ont jamais été « la chair à canons » comme vous voulez toujours le laisser entendre. Vous oubliez sciemment les 170 000 pieds-noirs qui, avec les indigènes, presque tous volontaires, composaient l’Armée d’Afrique. Les unités d’élite “blanches” ont payé plus que le prix du sang et de l’honneur.
Vous n’êtes pas sans savoir que, le 7 février 2010, le Parlement algérien a déclaré qu’il allait faire adopter une proposition de loi, “criminalisant” les 130 années de présence française en Algérie. Le sieur Bouteflika compte pour cela demander des milliards d’euros de dédommagement à la France, avec en plus… des excuses…de la repentance…le reniement de tout ce qui fut notre passé.

En voilà assez !
Il vous faut donc savoir quelle est votre position quand la France est ainsi attaquée, bafouée. Il vous faut, que vous le vouliez où non, choisir votre camp ! Vous ne pouvez pas… être ici… et là-bas, tout du moins en paroles ! Le dernier film de M. Rachid Bouchareb, « Hors La Loi » commence, lui, par des erreurs flagrantes, des oublis, des affirmations qui sont des contre-vérités historiques.
Ce monsieur sait ce qu’il fait, ce qu’il dit. Ne déclarait-il pas le 21 juin 2009 au journal El-Watan à Alger… vouloir « rétablir la vérité historique » et ainsi… « déballer tout » à travers ce long métrage de 2h30, dont 25 minutesseraient consacrées aux évènements du 8 mai à Sétif et Kerrata (Oui 25 minutes !).
A Sétif, tout a commencé par des mini échauffourées, des défilés revendicatifs, et ce dès le 1er mai 1945. Tout avait été programmé par le congrès des « Amis du manifeste algérien », car le FLN n’existait pas alors.
De marche pacifique en marche… de la dignité, tout a basculé dans le drame avec les tueries et les atrocités, le 8 mai 1945, et cela au nom du Djihad, aux cris de « À bas la France »,« Vive l’indépendance ».
Le commissaire de police Oliviéri, débordé, jeté au sol par les émeutiers, a tiré en l’air pour se dégager. En l’air ! Pas dans le tas ! Ce qui transpirait alors c’était la haine du roumi mise au goût du jour par la radio du Caire depuis des semaines. Cela donna des scènes de violences inouïes, de mutilations effroyables, n’épargnant ni les femmes, ni les enfants en ce jour de fête de la Victoire, au milieu des hurlements hystériques et des “youyous” des femmes. C’était la folie ! Jusque dans les maisons envahies… les Européens furent éventrés, émasculés, les femmes et les fillettes violées ! Les bébés découpés en morceaux à la hache ! Dans la foulée, aux 400 Européens dont 300 femmes et enfants massacrés, s’ajoutaient déjà 800 musulmans, connus pour leur amour de la France, dont de nombreux anciens combattants forcés d’avaler leurs médailles ! Oui, la réaction des civils fut anarchique et sanglante, mais n’était-ce pas ce que voulaient les instigateurs de la révolte ? Car ils étaient seuls !
À cette époque, l’Algérie était presque totalement dépourvue de troupes. Dans les jours qui suivirent ce furent en partie des unités musulmanes en formation qui rétablirent l’ordre, alors qu’ailleurs, souvent, des ouvriers arabes sauvaient leurs patrons. Quand l’armée intervint en plus grand nombre,10 000 armes furent récupérées !
Voilà messieurs, les vérités que votre film escamote ! Si vous désirez la liste, les massacres que par la suite le FLN perpétua, bien souvent sur des musulmans qui refusaient de renier la France, je me tiens à votre disposition pour ce faire. En voici déjà quelques exemples… El Halia… hommes, femmes, enfants, débités à la hache, le 20 août 1955, rien que des ouvriers, des mineurs, chrétiens et musulmans. Des bébés cloués sur les portes des granges avec des pioches.
Le massacre de Palestro le 18 mai 1956, où des appelés tombés dans une embuscade ont été non seulement tués, c’était la guerre, mais mutilés, les yeux crevés, le sexe tranché mis dans la bouche, le ventre ouvert. Le massacre de Melouza, le 28 mai 1957, où toute la population musulmane de la Mechta-Kasba fut exécutée par le FLN, 300 cadavres et 150 blessés, du seul fait qu’ils appartenaient au MNA, mouvement politique concurrent, mais “nationaliste”.

Les noms de tous ces lieux où furent perpétrés des attentats horribles restent gravés dans les mémoires de tous les pieds-noirs, de tous les musulmans qui servirent la France, de tous les soldats qui firent leur devoir !
C’est-à-dire tous ceux que le dépravé ministre Frédéric Mitterrand, ose traiter, dans Le Parisien, de nervis d’extrême droite… une saloperie de plus ! Ajoutant que ce film n’est pas historique, mais une fiction ! Mes souvenirs, eux, ne sont pas une fiction !
J’entends encore comme une longue litanie, au milieu des corps déchiquetés baignant dans des mares de sang, des pieds, des jambes, des bras, des têtes, des tripes… étalées partout… éclaboussant les murs… les cris et les pleurs de gens du peuple, hébétés, hommes rudes en pleurs, gamines mignonnes dans leur robe de bal, devenant folles de douleur !

Rendons donc hommage à toutes ces victimes innocentes que vous et vos amis oubliez… du stade municipal d’Alger, du stade d’El-Biar, du casino de la Corniche, du Clos Salembier, d’Hussein-Dey, de la Redoute, de la Casbah et de tous ces quartiers d’Alger qui virent périr des centaines de martyrs. Il aura fallu que la télévision française ose (et elle a osé) donner une tribune à toutes ces poseuses de bombes. Certaines vivent chez nous, en France, comme vous messieurs, mais aucune d’elles n’a fait preuve du moindre regret, du moindre remord, ne serait-ce que vis-à-vis du piètre résultat, du calamiteux résultat

de l’INDÉPENDANCE ALGÉRIENNE.
Qu’ont donc fait les dirigeants algériens de l’Algérie prospère… que De Gaulle leur a donnée… avec en plus, en prime, le Sahara, son gaz et son pétrole… qui n’ont jamais, jamais, été algériens. Le remerciement fut le massacre de 100 000 harkis… soldats français, et l’enlèvement de milliers d’Européens, dont certains seraient, aujourd’hui, toujours vivants.

M. Bouteflika ose comparer la présence française en Algérie à l’occupation allemande en France ! A ma connaissance, au départ des troupes du Reich, 5 millions deFrançais ne sont pas partis s’installer en Allemagne.
Pour mes amis et moi-même, la guerre d’Algérie est terminée, le peuple algérien est indépendant… les problèmes de l’Algérie sont ses problèmes.

Si nous refusons la repentance, nous refusons aussi qu’il soit dit et écrit que cette guerre, que notre armée a gagnée militairement, fut un combat sanglant entre l’armée française et la totalité de la population d’Algérie. Cela est faux ! Comme le reste !
Messieurs, je ne vous salue pas, je vous plains.

ROGER HOLEINDRE
Président du Cercle National

19 novembre 2012

sans paroles

Histoire d'enfoncer les clous plus loin qu'il ne faudrait pas, je ressors un de mes commentaires du mois dernier... Pourquoi ? Parce que j'en ai envie.
L'islam est une merde. Désolé, c'est cru, direct et sans concession. Je ne suis pas "islamophobe" mais anti-islam. Une mosquée sur le territoire de mes ancêtres est comme un furoncle sur mon cul, pas franchement le bienvenu ! J'en ai marre de prendre des gants avec cette aberration d'un autre âge. Les chrétiens ont su s'adapter, qu'ils en fassent de même... chez eux !!!
25 octobre, 23:41

25 septembre 2012

bonne lecture

Courriel envoyé ce matin au Chef de l'Etat:

"Monsieur le Président de la République, Chef de l'Etat,

Je me plains que l'on réduise l'exercice de la Citoyenneté française avec un règlement FACEBOOK!

Oui, le Palais de l'Elysée a une page OFFICIELLE sur FACEBOOK où des dictateurs se permettent de censurer et de bloquer l'intervention de CONTRIBUABLES, comme moi, par exemple!

J'ai déposé une plain...
te qui est revenue classée sans suite, alors que vos services ont commis un acte attentatoire aux Droits Fondamentaux d'un Citoyen français et une suspension du Droit français au profit d'un règlement Facebook.

Faut-il que je fasse une grève de la faim? Ou alors que j'aille m’enchaîner sur une voie du TGV pour avoir droit à ma LIBERTÉ D'EXPRESSION DE CITOYEN FRANÇAIS?!!!!!! Ou alors devrais-je, peut-être, m'inspirer des méthodes en vogue chez cette "diversité" que les socialistes importent pour BOURRER les urnes de bulletins en faveur du PS?...

Car je NE SUIS QUE français et je n'ai pas de nationalité de SECOURS, comme certains demi français qui sont au Gouvernement.

Merci de bien vouloir régler le problème de la page FACEBOOK OFFICIELLE de L'Elysée! Car AVANT de donner la parole aux immigrés, vous devriez déjà RESPECTER la liberté d'expression des français de naissance, MONO NATIONAUX.

Vous êtes averti maintenant! Ma liberté d'expression n'est pas en solde et je peux vous GARANTIR que si je ne suis pas rétabli dans mes droits RAPIDEMENT dans les 7 jours qui suivent, vous allez entendre parler de moi... Mon nom est NOEL DUBOIS!

Espérant que vous réglerez cette situation de censure INJUSTIFIÉE et ILLÉGALE, je vous prie de bien vouloir agréer, Monsieur le Président, mes meilleures salutations.

Noël DUBOIS alias Vilain SAKAMINOU"

22 septembre 2012

de Léonidas de  souche


on nous bassine avec l'occupation allemande de 40-44,on fait des cérémonies....et nous avons des millions d'arabes chez nous qui nous haïssent et s'emparent de nos villes,marquent leur territoire avec des mosquées géantes,font des émeutes,creusent le déficit,une majorité de magouilleurs et d'assistés,des milliers de soldats d'al Qaïda,des gangs arabo-africains "beurés" qui sèment la terreur,diffusent la drogue,des criminels de partout ,du tiers monde qui débarquent "dans la terre promise":la "poule aux oeufs d'or la france socialo-islamistes!!des sans paiers qui sortent de partout!!!ON PEUT DIRE q'une bande de traitres à leur patrie gouvernent notre pays,un ps socialo islamiste,soutenu par l'intelligentsia juive et les lobbys anti racistes,composés d'escrocs qui insultent et la France et les "souchiens",souvent ils ont la double nationalité et servent ainsi des intérets étrangers!!!"lLa belle France";truffée d'espions,envahie par les pays arabes,poubelle de l'afrique noire et handicapés mentaux du tiers monde!
 

17 août 2012

nouvelle députée socialiste

Avec cet interview, on sait à quoi s’en tenir !

by jacqueslucienne

Lundi 13 août 2012
Entretien avec Emilia Sanchez, nouvelle députée socialiste. « Les dernières nouvelles du Berri , 18 juin 2012
Q : Vous venez d’être élue députée de la République française, quel est votre sentiment ?
SANCHEZ : « Oui, je suis très heureuse. Je vais enfin pouvoir quitter mon emploi d’employé de bureau (rires) ! »
Q : Vous allez toucher fin juillet 2012, votre salaire de député de mi juin à fin juillet (soit un mois et demi) ainsi que la prime de représentation de 7000 euros par mois, soit un versement fin juillet de 19500 euros environ. Cela ne vous impressionne t-il pas ?
SANCHEZ : « Oui, un peu mais c’est la récompense d’une campagne électorale de près de deux mois pour laquelle je n’ai pas été payée et qui a été difficile. Avec le salaire et la prime du mois d’août, cela fait quand même, d’après les calculs de mon mari, près de 30.000 euros ! »
Q : Le salaire d’un député et la prime de représentation de 7000 euros par mois, plus les autres mandats et fonctions, cela représente tout de même près de 14.000 euros par mois, ne trouvez vous pas cela trop élevé ?
SANCHEZ : « Pas vraiment. D’après les calculs de mon mari, sur les soixante prochains mois (un mandat de cinq ans), cela représente en capitalisant tous ces gains près de un million d’euros. Vous savez, je ne m’intéresse pas beaucoup à l’argent mais j’ai un mari comptable… ».
Q : Que pensez-vous des prochaines mesures que doit prendre le gouvernement ?
SANCHEZ : « Le gouvernement a raison. Il faut taxer les riches et notamment les entrepreneurs qui touchent des dividendes sans rien faire. Nous proposons d’aligner les impôts sur le capital sur ceux du travail ».
Q : Et vous, accepteriez vous de reverser une partie de vos indemnités et primes de député ?
SANCHEZ : « Cela n’a rien à voir. Arrêtez de me parler d’argent. Parlez moi plutôt des capitalistes qui exploitent les pauvres gens ! »
Q : Sur la question du Smic, le gouvernement doit il faire un geste ?
SANCHEZ : « C’est difficile en ce moment. Les gens doivent comprendre que l’on doit se serrer la ceinture »
Q : Mais vous aviez promis une hausse du Smic !
SANCHEZ : « Laissez-moi tranquille. L’entretien est fini »
Q : Attendez, j’ai encore une question !
SANCHEZ : « Je vais signaler votre comportement au responsable du Parti socialiste. Vous serez sanctionné. Vous n’êtes qu’un larbin ! »
(hou, c'est pas bien de rapporter)
Q : Revenez, j’ai encore une question…
La jeune députée a quitté précipitamment la salle d’entretien…
Comment peut-on être aussi "insultant" envers les gens qui vous ont élue ?
Heureusement je n'ai pas voté pour elle et d'autres du même genre.
La démagogie est monté de quelques crans depuis ces derniers mois et tout en restant dans le flou, tout en parlant pour ne pas dire grand chose (que vous a apporté l'entretien de Hollande du 14/07 ???? à part que les affaires privées doivent rester privées - là pourtant c'est raté), tout en ne voulant pas parler d'austérité, tout en nous noyant à chaque discours sur le fait que c'est pas ma faute, mais la faute à l'autre...... combien de temps va-t-il jouer à ce "ce n'est pas moi, c'est pas ma faute" ?
Un petit rappel : la démagogie est une attitude politique et rhétorique visant à essayer de dominer le peuple en s'assurant ses faveurs et en feignant de soutenir ses intérêts (vieille technique marxiste)
jacqueslucienne | 17 Août 2012 at 1705 17

Apprenez le nouveau français

Mouvement Citoyen Pour la Démission de François Hollande

by jacqueslucienne
Apprenez le nouveau français : la langue ROSE...
Ne dites plus ... "clandestin" mais "candidat à l’immigration" (Figaro)
Ne dites plus ... "Gitans, rôdeurs, Monte en l’air", mais "gens du voyage" (Tous les médias).
Ne dites plus ... "clandestin, immigré illégal, ni même sans-papiers", mais "privés de papiers" (La Dépêche)
Ne dites plus ... "quartier à majorité immigrée" mais "quartier populaire" (Tous les médias)
Ne dites plus ... "crimes, agressions, violences" mais "actes de délinquance", "incivilités", "bêtises" (Le Parisien) ou "faux-pas" (France 2), et plus récemment "les inconduites" (CNRS)
Ne dites plus ... "émeutes" ou "guerre des gangs" mais "incidents" (Tous les médias)
Ne dites plus ... "immigration" mais "mobilité européenne" (Frattini, commissaire européen)
Ne dites plus ... "bandes" mais "identités de quartier" (LCI.fr)
Ne dites plus ... "Des bandes de noirs et d’arabes" mais "Des jeunes qui se regroupent souvent sur des considérations ethniques"
Ne dites plus ... "enfants d’immigrés" mais "enfants issus de familles d’éducations éloignées"
Ne dites plus ... "attraper les voleurs" mais "lutter contre les délits d’appropriation" (Midi Libre)
Ne dites plus ... "des vauriens font des graffitis" mais des "graffeurs habillent la ville de couleurs"
Ne dites plus ... "un voyou notoire" mais "un individu défavorablement connu de la justice"
Ne dites plus ... "mosquée" mais "centre culturel et religieux"
Ne dites plus ... "fusillade" mais "bagarre par balles" (TF1)
Ne dites plus ... "invasion" mais "excès d’immigration" (Claude Guéant, notre ex ministre de l’intérieur)
MAIS SURTOUT…
Ne dites plus ... : "un Français attaché à son Pays, à sa Culture, à ses Traditions et Fier de son Drapeau" mais dites "un gros con Raciste"

15 août 2012

bonne lecture

 
 
 
Au FN...JE ME SOUVIENS...nous mettions l'accent sur l'immigration .l'islam n'étant qu'une conséquence...un bon islam..ou son interdiction ne changerait rien au problème.Entrer en guerre contre une religion serait une impasse,nous avons des nations musulmanes autour de nous avec lesquelles des relations sont entretenues..Nous combattons l'implantation de mosquées cathédrales qui sont des symboles de l'invasion musulmane sur notre territoire,sachant qu'à la base ,il s'agit d'une immigration massive de repeuplement de l'Europe,voulu par le système..l'Islam n'est pas une race,mais son implantation remonte à Mahomet ..L'Europe a su contenir l'invasion ,et garder ses traditions culturelles et chrétiennes...On peut dire que le christianisme ,comme le paganisme sont liés à notre race,à nos moeurs et totalement imprégnés en nous-memes..Idem POUR L'ISLAM concernant les arabes,les turcs,qui se confond avec la race et leurs ethnies sémites,une religion q...
u'ils manifestent fièrement chez eux,et avec arrogance chez nous qui subissons une décadence accentuée depuis 68 et un phénomène d'inversion des valeurs, par ce fait nous sommes abrutis,affaiblis ,déstabilisés, face à une religion qui est profondément machiste,conquérante,respectueuse de ses dogmes,d'où cet ethnomasochisme et cette illusion du "vivre ensemble",d'une grande partie de la population européenne face à l'occupant qui marque son expension territoriale comme le chat marque la sienne en faisant pipi un peu partout..Nous aurions ce meme comportement d'envahisseurs chez les arabes,avec des proportions divisées par trois,ils nous massacreraient sans aucune pitié,et contraindraient les rescapés à "prendre la poudre d'escampette" :"le cercueil ou la valise!"...Seul un front national puissant ,anti mondialiste "ni gauche ni droite",pourra rendre force et dignité au peuple Français...

9 août 2012

belle leçon d'histoire pour jeunes socialistes

environ une heure

 · ·


    30 juillet 2012

    l'algerie ; Charles Lefevre


    <>  <><>
    30 juillet 01:16
    Il n'y a pas eu de crime contre l'humanité en Algérie.
    Il ne faut surtout pas tout confondre Sofiane.
    La France se devait de défendre la marine marchande européenne en méditerranée car la flotte turc ne cessait de les piller.
    Comme leurs bases étaient situées en Algérie, c'est là bas aussi qu'elle a porté ses batailles.
    L'Algérie à cette période n'était pas un pays, c'était un territoire aux mains des turcs dont les beys ne s'entendaient même pas et chacun faisait sa loi. Sur le reste du territoire, c'est des tribus qui sévissaient et la France s'est attaquée à tout cela pour s'intaller en Algérie en lieu et place des turcs.
    La conquête de l'Algérie de 1830 s'est effectuée comme s'effectuaient les guerres à cette époque, souvent au corps à corps. aussi. Le siège de Constantine a duré 7 ans. Bien que vainqueur, le France n'a pas sévi comme la fait l'invasion arabe partout où elle est passée en tentant avec ou sans succès de s'y installer.
    Les affaires d'enfumage de St Arnaud sont les faits d'une guerre je le répète qui n'était pas celle de 1954. Pas de grosses artilleries ou aviation pour peser sur les résultats.
    <> 
    <>  <><>  <>

       

    <>   <> <>    <><>    <><>   <><>  <>
       
         









    28 juillet 2012

    les islamistes sont déja là


    Les islamistes sont déjà là

    Islamisation de la France : un livre choc révèle l'ampleur du phénomène.

    En publiant "Les islamistes sont déjà là", les journalistes Christophe Deloire et Christophe Dubois ont fait oe

    En publiant "Les islamistes sont déjà là", les journalistes Christophe Deloire et Christophe Dubois ont fait
    uvre salutaire. Bien sûr, on pourra regretter que cet ouvrage arrive si tard. On pourra aussi s'étonner qu'il ait été écrit par des journalistes duPoint et du Parisien , deux organes de presse qui, durant de longues années, de trop longues années, se sont abstenus de dénoncer le danger de l'islamisation de la France, et qui se sont même ingéniés à diaboliser, ignorer et mépriser ceux qui, à l'image de Voix des Français , avaient vu le danger avant les autres. On pourra regretter aussi que le lien entre immigration massive et islamisation ne soit jamais clairement établi par les auteurs. Mais, nonobstant ces remarques préliminaires, on aurait tort de bouder cet ouvrage. Loin de toute analyse, il s'agit d'un catalogue inédit des nombreux témoignages et symptômes de l'alarmant processus d'islamisation qui est à l'oeuvre dans notre pays.
    Le livre de Christophe Deloire et Christophe Dubois* se lit comme unechronique des temps présents. Il ne s'agit nullement d'un essai ou d'une thèse, mais seulement d'une sorte de vaste recension des petits et grands faits qui, mis bout à bout, révèlent l'ampleur du processus d'islamisation à l'oeuvre dans notre pays.

    Offensive islamiste en milieu scolaire...
    Leur ouvrage fourmille d'anecdotes. Puisque nous sommes en septembre,période de la rentrée scolaire, commençons par celles concernant le militantisme islamique à l'école. "Depuis quelques années, notent les auteurs, tout a changé. autrefois anodine, la période du ramadan est désormais propice aux dérapages." Et de citer le témoignage de Roland Jouve, conseiller de Xavier Darcos, à l'époque ministre délégué à l'enseignement scolaire : "Lors du jeûne du ramadan, des garçons viennent parfois contrôler l'accès du self pour éviter que de supposés coreligionnaires viennent se restaurer." Ce n'est pas tout. Des pressions s'exercent également sur les professeurs à propos du contenu de leurs cours. Cité par les auteurs, Hubert Tison, secrétaire général de l'Association des professeurs d'histoire et de géographie révèle que "des tentatives d'ingérence soit d'organisations, soit de personnalités religieuses ou politiques, se font jour dans les contenus d'enseignement [...]." Ainsi, les incidents se multiplient lorsque les professeurs abordent des périodes sensibles telles que les croisades, l'islam au VIIIe siècle, mais aussi lors des cours de sciences naturelles...

    Les éducateurs sociaux voulaient insérer par l'islamisme
    D'autres chapitres du livre apportent des révélations inédites sur l'activisme islamiste dans les banlieues où il arrive que les militants radicaux recrutent sous couvert de vouloir favoriser l'insertion des jeunes. Ainsi une association dont les statuts prétendent "contribuer à l'action des jeunes, la formation morale, physique, pratique et civique des enfants et adolescents", mais dont le conseil d'administration révèle des objectifs moins louable. L'un, membre du Front islamique algérien "a été condamné à quatre ans de prison après la découverte d'armes et d'équipements de tir à son domicile." Un autre est "un opposant islamique tunisien", tandis que les deux fondateurs de l'association "citoyenne", seront ultérieurement "mis en examen pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat du commandant Massoud, en septembre 2001."

    Place Beauvau, comme à la mosquée...
    Les auteurs se font enfin un malin plaisir à révéler comment, au mépris detoute laïcité, les imams ont imposé leurs pratiques religieuses jusque dans les immeubles ministériels lors des négociations portant sur la création du Conseil français du culte musulman (CFCM). La scène se déroule le 8 novembre. Ce jourlà, la commission d'organisation du culte musulman se réunit, place Beauvau, au ministère de l'Intérieur, alors dirigé par le très laïc Jean-Pierre Chevènement. Pourtant, lorsque Mohamed Boukhima Moussaoui, représentant de la Fédération nationale des musulmans de France (FNMF) qui préside la séance, ouvre la réunion par la récitation d'une prière, reprise en coeur par la plupart des présents, le conseiller du ministre ne réagira pas. Si bien que lors de la réunion suivante, les radicaux décident de pousser plus avant leur avantage, un membre delL'Union des organisations islamiques de France (UOIF) décidant de se mettre à genoux en direction de la Mecque et de prier, comme s'il était à la mosquée. Comme le précisent Christophe Deloire et Christophe Dubois, ce n'est qu'à l'issue de la réunion que le conseiller du ministre se décide à faire un rappel à l'ordre, en déclarant au représentant de l'UOIF : "Monsieur, votre prière, tout à l'heure, dans ce lieu même, était inconvenante." Mais ce tardif rappel à l'ordre sera sans effet. "Ces dérives, notent les auteurs, ne cesseront jamais, ni lorsque Daniel Vaillant sera ministre, ni lorsque Nicolas Sarkozy lui succédera."

    Une fresque impressionniste et impressionnante
    Au final, certains lecteurs pourraient juger que ces anecdotes et les mille autres révélées par ce livre, ne sont que des anecdotes ne prêtant pas à conséquence. Ils auraient tort. Car les quelque soixante-dix courts chapitres de l'ouvrage dressent une sorte de fresque impressionniste et impressionnante de l'incrustation de l'islam radical dans notre pays. Certes, pris isolément les uns des autres, les faits ici décrits sont parfois sans autre importance que symbolique. Mais leur accumulation révèle une tendance lourde. Et il faut les interpréter au regard d'une citation, extraite du rapport de la Commission Stasi de 2003, que l'on ne saurait accuser d'extrémisme, puisque son président, tout récemment encore plaidait pour que la République instaure un jour férié pour les musulmans. "Des groupes extrémistes, peut-on lire dans ce rapport, sont à l'oeuvre dans notre pays pour tester la résistance de la République." Nul ne doute qu'ils l'ont jusqu'ici trouvée aussi tendre que le cou du mouton un jour d'Aïd...

    27 juillet 2012

    lettre ouverte Me le Ministre Valls

    Sans jeu de mots, ça valse !
    Merci à Colette pour l’envoi
    Monsieur le Ministre de l’Intérieur
    Ministère de l’Intérieur
    Place Beauvau
    75008 Paris
    Monsieur le Ministre,
    J’ai pris connaissance de votre discours lors de l’inauguration de la mosquée de Cergy le 6 juillet dernier et j’en ai été profondément bouleversée et choquée.
    Vous donnez immédiatement le ton en évoquant un acte qui n’est pas anodin. En effet, qu’un représentant de la République en principe garant de la Loi de 1905 interdisant la reconnaissance d’un culte inaugure un centre religieux ne peut en aucun cas être anodin. Par cette allégeance à une idéologie religieuse vous commettez donc un acte hors-la-loi, bel exemple venant d’en haut ! Si nos dirigeants eux-mêmes ne respectent pas les lois, comment demander au peuple de les respecter ?
    L’allusion à « la formation de NOS imams » enfonce le clou. Depuis quand la France est propriétaire des prêcheurs islamiques ?
    Vous évoquez ensuite un « dessein collectif » ayant impliqué dix associations représentatives de « la diversité de Cergy ». Qu’est-ce que la diversité M. Valls ? Ce sont des gens qui se distinguent de la population lambda, qui en refusent les codes, les règles, la culture, qui refusent de s’assimiler au peuple français comme vous-même vous êtes assimilé, et préfèrent s’en démarquer, s’en diversifier pour ne surtout pas « vivre ensemble ». En acceptant ce système de ségrégation diversitaire vous participez vous-même à une étrange forme d’apartheid qui ne dit pas son nom, comme si ces personnes issues de la diversité n’étaient moralement pas assimilables par nature. Cette ségrégation condescendante flirte étrangement avec un racisme diffus présenté comme une bienveillante « discrimination positive » (sic) alors qu’il n’est que le reflet du mépris accordé à des êtres jugés inférieurs.
    Pourquoi ces personnes ont-elles besoin de se réunir en associations de la diversité si ce n’est pour s’opposer aux citoyens français ? La Nation une et indivisible est-elle censée reconnaître et aider ces associations séparatistes ? Tout cela semble bien loin d’un dessein collectif.
    Je note au passage que vous n’évoquez pas une consultation des habitants de Cergy eux-mêmes mis certainement devant le fait accompli.
    « L’islam d’aujourd’hui est l’héritier de celui qui, pendant plusieurs siècles, à Cordoue, fut un accélérateur de connaissances, de culture et d’acceptation mutuelle ». Vous plaisantez sans doute. L’islam s’est imposé partout par la force, par les razzias, par le sang, par les conversions forcées, par l’égorgement. L’esclavagisme arabo-musulman sur les blancs chrétiens a perduré durant plus de 1 000 ans. Plus de 1 000 ans Monsieur Valls… !! Vous rendez-vous compte ? Affirmer qu’il y a eu acceptation mutuelle et apport culturel est soit un pur mensonge, soit une grave ignorance de votre part.
    C’est pourquoi affirmer que « l’Islam a toute sa place en France » relève de l’inconscience. Non Monsieur, l’islam n’a certainement pas sa place en France puisqu’il est contraire à la laïcité et à la démocratie. Hassan II n’a-t-il pas avoué que « Un musulman ne peut pas être laïque » ?
    De même, Amil Imani, essayiste d’origine iranienne en dit ceci « La démocratie, c’est le pouvoir du peuple, par le peuple, pour le peuple, tandis que l’islam, c’est le règne d’Allah, par Allah et ses émissaires, pour le plaisir d’Allah.. […] L’islam est une forme d’esclavage totalitaire globale. C’est l’inverse de la liberté. Son nom lui-même, islam, signifie soumission ou reddition. Fidèle à son nom, l’islam s’évertue à réduire le corps de l’humanité en esclavage et à asservir son esprit, rien de moins. Cette reddition non négociable à l’islam exige que les individus et la société renoncent à la plupart des libertés fondamentales auxquelles ils sont profondément attachés. […] La pratique de l’islam revient à perpétuer l’esclavage et à le pratiquer. L’esclavage asservit le corps, tandis que l’islam emprisonne l’esprit. Ces idées et ces pratiques sont odieuses et préjudiciables à la réalisation de nos plus hautes aspirations en tant qu’êtres humains ».
    Par conséquent, comment prétendre avoir avec ce dogme mortifère une quelconque « culture commune » ? Quelle méconnaissance inexcusable ! Que faites-vous des Mohammed Merah, des assassins de Ghofrane, de Sohane, des deux policières, des violeurs de la place Tahrir, des lapideurs, des polygames, des exciseuses, des vieillards qui épousent les petites filles, des femmes qu’on oblige à se cacher sous leur voile noir pour montrer leur infériorité, des meurtriers de crimes d’honneur ? Ce même honneur en « ce vendredi de prières » auquel vous faites allusion pour justifier votre présence à Cergy. Oseriez-vous prétendre que cette multitude d’actes abominables et quotidiens n’ont rien à voir avec l’islam ?
    Quand on pense qu’en 35 ans le nombre de mosquées a augmenté de 1 500%… car on en dénombrait 150 en 1976, 900 en 1985 et 1 555 en 2001. Et en août 2011 les mosquées étaient au nombre de… 2 368. Une telle expansion d’un dogme sectaire si inamical, homophobe, antisémite, antidémocratique et sexiste est proprement effrayant.
    Pour complaire à votre public vous évoquez une islamophobie condamnable ainsi que la nécessaire protection des lieux de culte musulmans et juifs. Naturellement vous omettez de mentionner les lieux chrétiens, comme si ces profanations-là n’avaient pas lieu d’être relevées. Alors sachez que les profanations des lieux chrétiens – tombes et églises – ont lieu… TOUS LES DEUX JOURS !!! Contre seulement 4 à 5 par an pour les deux autres ! Que dites-vous de cela Monsieur Valls ? Ainsi vous avez raison, tous les deux jours des individus portent « une attaque délibérée contre la République et ses valeurs », vous ne croyez donc pas si bien dire. Vous faites juste une légère erreur d’appréciation quant aux profanateurs dont vous semblez sous-entendre qu’ils seraient peut-être chrétiens, bouddhistes ou athées puisque non musulmans ou non juifs. Mauvaise pioche. Il s’agit majoritairement d’individus appliquant à la lettre les beaux commandements islamiques
    Ce ne sont donc pas les vilaines phrases islamophobes qui visent les musulmans mais au contraire certains musulmans qui visent physiquement les mécréants dont certains ont payé de leur vie.
    Votre discours tente de rappeler les devoirs de l’islam et la neutralité de l’Etat vis-à-vis de la religion et de la laïcité qui préserverait l’école mais qu’en est-il dans les faits quand les accommodements déraisonnables sont de plus en plus fréquents ? Et concernant l’obligation des agents publics de taire leurs croyances dans l’exercice de leur fonction, comment expliquez-vous que l’on tolère des salles de prières dans les facultés ? Des tapis de prières sur le lieu de travail y compris dans l’administration publique ? Que de plus en plus de chauffeurs de bus portent de d’étranges barbes salafistes ? Que le halal et le sans porc se soient imposés dans les écoles de la République ? Que des bureaux de poste affichent des panneaux d’information en arabe ? Que des lieux publics renoncent à la mixité pour accorder des horaires spéciaux aux femmes ? Et quels devoirs ont VOS imams quand leur dieu leur ont donné le droit de vie et de mort sur quiconque ne se soumet pas au dogme islamiste ?
    « Les incroyants, qu’ils aient le livre ou qu’ils ajoutent des dieux, iront dans le feu de la géhenne et y seront pour toujours. Ce sont les pires des humains » (98:6). Une religion d’amour, de paix, de tolérance… ou comme vous le dites « de tolérance, d’altérité et de solidarité ». Permettez-moi un grand éclat de rire !!!
    Je ris d’autant plus volontiers, Monsieur Valls, que j’étais assise en face de vous dans le préau de l’école où s’était tenu il y a deux ans le fameux débat sur la burqa organisé par Ni Putes Ni Soumises où vous étiez assis à côté de M. Brard. Nous savons tous les deux ce qui s’est passé ce soir-là, les propos haineux et violents de ceux qui nous entouraient debout alors que nous étions assis pour mieux nous intimider, les insultes, les prêches, les menaces, la mauvaise foi, le refus de laisser parler Sihem Habchi, les coups et les bancs enfin qui ont volé mettant fin à cette calamiteuse et édifiante soirée avec la nécessaire intervention de la police. Alors prétendre que vous croyez sincèrement aux bienfaits de l’islam et à la bonhommie de ses fidèles… de grâce, pas à moi Monsieur Valls !
    Je suis d’autant plus peinée et déçue par votre attitude depuis un certain temps qu’elle s’éloigne de l’homme respectueux de nos valeurs que vous sembliez être.
    Vous dites ensuite craindre l’insécurité des fidèles durant le mois du ramadan, redoutant sans doute des agressions islamophobes, pour ne pas dire racistes puisque c’est l’expression à la mode, et promettez de veiller à leur sécurité. Dois-je vous rappeler que ce sont généralement les musulmans qui ont coutume d’agresser les infidèles durant cette période et non le contraire ? C’est bien pour cela que dans certains pays musulmans comme l’Algérie ou le Maroc, les jeûneurs sont invités à réfréner leur agressivité. Donc si vous devez prendre des mesures sécuritaires je vous suggèrerais de veiller plutôt à ce que les enfants musulmans ne tabassent pas leurs petits camarades mécréants au centre de loisirs, à ce que les animateurs de ces centres veillent à se nourrir afin d’assurer en toute sécurité la prise en charge des enfants, de même pour les chauffeurs de bus cités plus haut avec lesquels il conviendrait d’éviter les risques d’accidents. J’en profite pour faire allusion à ceux qui sous prétexte de jeûner en profitent pour travailler moins, obligeant leurs collègues non musulmans à travailler à leur place pour compenser, sans pour autant que leurs rétributions respectives n’en soient modifiées. Mais je présume que ceci ne vous concerne pas…
    Pour ma part, en tant qu’agnostique mais ayant néanmoins droit à autant d’attention de votre part que les croyants (même si selon vous je serais moins élevée spirituellement…), j’apprécierais que vous veilliez autant sur ma sécurité que sur celle de vos nouveaux amis islamistes. Car moi aussi je suis française, républicaine et j’ai des droits.
    Et pendant que j’y suis, je me permets une parenthèse pour vous faire savoir que mon supermarché est actuellement en plein ramadan et que par conséquent, en tant que non musulmane me nourrir commence à devenir sérieusement problématique. Donc si le gouvernement pouvait plancher sur l’ouverture de magasins spéciaux pour que les mécréants puissent continuer à s’alimenter sans avoir à payer un impôt à VOTRE imam, vous seriez bien aimable.
    Je terminerai par votre phrase la plus grave et la plus dangereuse pour notre démocratie, pour la liberté d’expression et pour le droit acquis de haute lutte de critiquer les religions, quelles qu’elles soient : « Toute attaque contre une religion, contre un de ses fidèles ou un de ses lieux de culte est une attaque délibérée contre la République et ses valeurs ». Vous venez par cette phrase malheureuse d’instaurer ni plus ni moins que le délit de blasphème, sapant encore un peu plus nos valeurs démocratiques et républicaines. Vous venez également d’avouer que la religion s’inscrirait dorénavant dans la République, contredisant votre remarque sur l’importance de préserver la laïcité tout en réduisant à néant tout un pan de l’Histoire de France.
    La France fût jadis la fille aînée de l’Eglise, grâce à vous et aux autres dhimmis dans votre genre elle est désormais devenue la putain de l’islam. Comme remerciement à un pays sans lequel vous ne seriez jamais devenu Ministre, on aurait pu espérer mieux. La France, Monsieur Valls, aurait mérité un peu plus de gratitude de votre part.
    J’espère que vous prendrez acte de mes remarques et y répondrez de la manière qui convient.
    Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, mes républicaines salutations.
    Caroline Alamachère - ripostelaique


    Lire la suite: http://www.israel-flash.com/2012/07/france-la-putain-de-lislam-lettre-ouverte-a-m-valls/#ixzz21taBJFBm

    Logique ......




    On paye la défaite de la droite  et la droite paye  le rejet de la main tendue par le FN ça fait des années  que JMLP leur fait voir la calculette, les socialos ont l'air  cons mais pas tant que ça LOL ils savent faire des alliances et passer des compromis

    23 juillet 2012

    Raciste ou non ?


    Finalement on a repoussé les « bauches » pour rester Français, on a rendu les colonies pour qu'ils soient chez eux  et quant tu regardes  le visage  de la France a la télé, dans les écoles,  les hôpitaux,  tu  ne vois que des noirs et des arabes. Alors aussi sec,  je suis taxé  de Raciste !   Non je ne suis pas raciste oui je suis devenu  xénophobe,  alors pourquoi ne pas les aider dans leurs pays   

    20 juillet 2012

    pour la libération de Bernard Raquin

    BERNARD pour fêter ton prochain  retour sur Fcebook  je t'ai préparé un petit cadeau  !  c'est une superbe photo pour accrocher dans ton bureau  afin de te souvenirs de la pétasse de la Toubira qui a donner les ordres de casser la démocratie pour instaurer la censure comme dans tous les pays fascistes.

    19 juillet 2012

    Syrie: la chasse aux Chrétiens dans l'indifférence

    Syrie: la chasse aux Chrétiens dans l'indifférence

    Daniel Hamiche a traduit un commentaire d'Elizabeth Kendal paru dans le n° 167 du Religious Liberty Prayer Bulletin et repris dans ASSIST News Service (ANS) hier 11 juillet :
    « Selon des sources internes [aux Églises] en Syrie, les chrétiens sont de plus en plus pris pour cibles et chassés de leurs maisons et de leurs quartiers. Quelque 138 000 chrétiens ont fui Homs terrorisés après que leurs églises ont été pillées et occupées par les forces rebelles. Au moins 9 000 chrétiens ont fuit la ville de [d’al-] Qusayr, à l’ouest et proche [d’Homs] après que les chefs d’une faction rebelle ont lancé un ultimatum qui a été répété depuis les minarets des mosquées. Dans les zones contrôlées par les rebelles, la ligne dure du sunnisme fondamentaliste rend impossible la coexistence islamo-chrétienne. Pour les djihadistes, la neutralité n’est pas une option et les chrétiens (comme les musulmans) qui refusent de soutenir le djihad sont torturés, expulsés et assassinés."